Manager international, un métier d’avenir

Manager international, un métier d’avenir

Les jeunes d’aujourd’hui sont très ambitieux et veulent réussir pour une carrière au niveau international. Leur rêve est d’aller travailler dans des entreprises à l’étranger en étant un manager international. En effet, les grandes entreprises tendent vers la répartition de leur marché à l’étranger pour diversifier ses collaborateurs et délocaliser ses activités et cherchent à être entourées par des jeunes ayant le profil d’un manager international.

Comment devenir un manager international ?

manager-international.jpg

En plus des études, devenir manager international requiert une grande motivation avec des idées novatrices tout en ayant des réelles capacités de négociation et surtout la qualité d’être les ponts de cultures des 4 coins du monde dont la culture américaine et donc un anglais irréprochable. C’est que, être un manager international devrait être un manager interculturel maîtrisant les us et coutumes dominant les entreprises actuelles et capable de s’adapter aux différents contextes internationaux.
Etre un manager international exige d’avoir quelques compétences sur des connaissances linguistiques avec la maîtrise de la communication internationale en sachant adapter les discours selon la situation. Il faut aussi avoir un profil stratégique et diplomate face aux situations inhabituelles et un esprit entrepreneurial suffisant avec une appétence pour le développement international et une capacité d’analyse. Et le manager international doit savoir résister au stress et à l’éloignement pour ne pas le communiquer aux équipes et il doit respecter les autres pour être respecté, et comme tout manager, il doit être reconnaissant des bons résultats qu’a effectués son équipe.

Toutes les infos sur la formation de manager international sur le site de l’isee, école de commerce à Paris : http://www.isee.fr/

Communiquer : la compétence principale du manager

manager.jpg

En étant un manager international, la principale compétence pour laquelle il a été recruté est la qualité de sa communication. En effet, le mode de communication est différent d’un pays à l’autre, et il faut tenir compte de sa façon de communiquer pour éviter les conflits et les malentendus : l’intonation, la gestuelle, le regard, la voix, le niveau de langage, et donc il doit savoir s’il se trouve dans une société monochronique ou polychronique.